19 résultats

[COFFRET] Missels et accessoires contenus dans leur coffret d’origine

Editions Mame, Tours,

Coffret contenant Le Paroissien romain, carnet en ivoire, et porte-monnaie. Reliés en plein maroquin vert bouteille à longs grains, monogrammés dans un médaillon en argent sur chacun des plats supérieurs, fermoirs en argent, illustré pour le paroissien de photographies collées, compositions rehaussées à l’aquarelle et chromolithographies.L’ensemble est contenu dans un coffret de maroquin noir doublé de velours et soie cramoisis.Cet ensemble assorti est une publication luxueuse de la maison d’édition Mame à Tours, qui était diffusée, comme l’indique la mention à l’intérieur du coffret, par la maison Jacquet & Schreiber à Clermont-Ferrand.Exemplaire à l’état de neuf et complet de toutes ses parties.

(...)

Etrennes intéressantes des quatre parties du monde et des troupes de France. Année 1793, cinquième de la liberté.

À Paris, chez Langlois père et Langlois fils, 126 pp Almanach in 16, plein maroquin rouge d’époque, dos et plats richements orné : dentelles d’encadrements, avec au centre un médaillon à thème de bergerie représentant une jeune femme lisant à l’ombre d’un arbre (de la liberté ?).

L’almanach se compose d’un calendrier ancien style, éclipses et signes du zodiac, d’un tableau abrégé des différentes parties du monde, d’une histoire des souverains de France, s’achevant en 1774 : « Louis XVI, petit fils de Louis XV dernier roi ». Suivit d’une présentation de la République française avec l’intégralité de la marseillaise et le nom des députés de la convention nationale par ordre alphabétique, l’état des troupes et des différents régiments par région et par armes, suivit de la déclaration de l’homme et du citoyen, décrété par l’assemblée nationale et approuvée par le Roi, le tableau des 83 nouveaux départements, de la municipalité de Paris, des nouveaux ministres, de l’état de la marine, anecdotes, et enfin les différentes parties de l’Europe et du monde.Illustré de deux cartes dépliantes rehaussés de beaux coloris d’époque représentants : la Mappe Monde comprenant les nouvelles découvertes et voyage du célèbre navigateur Cook, l’Europe, la France, l’Asie, l’Afrique, l’Amérique septentrionale, l’Amérique méridionale.Sur les contres plats figurent des avis publicitaires de l’éditeur.Charmant et rare almanach révolutionnaire dans une très belle condition.

Les paroles de la Parole incarnée Jesus-Christ Nostre Seigneur ; Tirées du Nouveau Testament. Seconde Edition.

Paris chez C. Savraux 1669

In 12 de 392pp, relié en plein veau marbré brun dos plat, Pages réglées en rouge Reliure janséniste à dos muet ; orné de magnifiques tranches ciselées à thème de feuillages stylisés or et noir

(...)

Les psaumes de David, Mis en Vers François,

A BASLE, chez Jean PISTORIUSL’AN MDCCXXIX, 1729, Page de titre, 3ff, 346pp, tables 3ff, cantiques 104pp, tables 2ffIn 12 reliure en plein vélin estampé à froid et peinte à motifs de coeur surmonté d’un bouquet de tulipes encadré d’un listel chargé de fleurette, dos plat orné d’une composition florale, tulipes sortant d’un pot, tranches dorées, quelques salissures. Les gardes de papier d’Augsbourg ont été déchirées.Partitions sur bois in texte.

Intéressante reliure peinte à la tulipe, sur cette édition des psaumes de David sorti des presses de Jean Pistorius, fondeur de caractères, libraire et éditeur, installé à Bâle dans les premières années du 18e siècle. Chaque psaume est introduit par des portées musicales suivi du texte et des couplets du psaume.

Andréa de NERCIAT

Félicia ou Mes Fredaines. & Monrose ou suite de Félicia

Amsterdam (sans nom d'éditeur) 1795 , TI : frontispice, 224, 4 gravuresTII : 240ppTI: xviii, 199pp, tables ; 1gravureTII: frontispice, 218, tablesTIII : 207pp, tables ; TIV: frontispice, 213pp, tablesSix tomes, grands in-16 reliés en plein maroquin rouge à longs grains, plats ornés d’un triple listel doré, dos à cinq nerfs orné de fleurons à l’or, tranches dorées, importantes dentelles intérieures. Reliure signée de Petit.

Andrea de Nerciat (1739-1802) est à l’image de ses romans un personnage hors du commun, lieutenant colonel de la garde des gendarmes du roi, il quitte la carrière militaire en 1775 et poursuit une vie d’aventure qui lui fera traverser l’Europe entière. On le voit en 1780 sous bibliothécaire, il réapparait en tant que directeur des bâtiment du prince de Hesse en 1783, il est a Paris où il compose de la musique des romans de comédies, pour enfin reprendre le métier des armes et devenir agent secret. Son goût du secret et de la duplicité le pousse sans doute à défier la censure par ses écrits scandaleux qu’il continuera de produire toute sa vie. Félicia ou Mes Fredaines publiés pour la première fois en 1775 et systématiquement poursuivit par la censure et l’église reparaîtra tel un Phoenix au cours de 18 ( !) rééditions clandestines. Mon noviciat ou les Joies de Lolotte paraît en 1792. Les Aphrodite de fragments Thali-Priapique en 1793, le Diable au corps en 1802. Son rôle sous la révolution n’est pas très clair, peu-être fut il policier pendant la publication de ses ouvrages licencieux, agent double, il est arrêté à Rome par les troupes françaises en 1798 durant 2 ans, il meurt peu après en 1802. A la différence du Marqui de Sade, son contemporain, les scènes de débauche décrites par Narciat sont exemptes de violence. Les scènes libertines les plus osées y sont décrites avec légèreté voir une pointe d’humour. Apollinaire dit de Nerciat qu’il était « l’expression la plus délicate et la plus voluptueuse du XVIIIe siècle ». Nerciat s’amuse en effet en écrivant et partage ses fantasmes débridés sans considérations métaphysiques, car sa plume est guidée par le plaisir du texte et l’envie de braver l’interdit.Monrose ou suite de Félicia parut initialement en 1792 sous le titre de « Monrose ou le libertin par fatalité, suite de Félicia » On reconnaît bien là l’humour de Nerciat. Monrose se trouve être le personnage dans « la Pucelle » de Voltaire, clin d’œil appuyé de l’auteur au maître du genre. Cette édition parut en 1795, ici somptueusement reliée en plein maroquin rouge par Petit est illustré de deux frontispices et treize gravures non signée par Borel pour Félicia et de quatre frontispices pour Monrose soit 17 gravures en tout. Certaines de ces images sont très libres et d’autres plus allusives. Un chef d’œuvre de littérature érotique, en reliure de Petit.Rare et bel ensemble

Apulée (Lucius Apueleius)

Floridorum, Libri quatuor, ab joanne pyrrho Englebermeo juris consultissimo et cultioris literaturae doctissimo recogniti : Graphicisq admodum scholiis illustrati.

20 ff, (folioté 20 en chiffres romains) Marque de l’imprimeur Josse Bade sur la page de titre. Daté aout 1518 au colophon. suivit de : (136 ff non paginés) daté au colophon Barbardinus Vitalis Venetus impremebat le 12 septembre 1528. Suivit de... In 4 plein vélin, dos à six nerfs estampé.

Alex Hugoni était originaire de Brescia était un moine de Mont Cassin. Ce dialogue sur la solitude orné d’une très belle marque d’imprimeur est imprimé en lettres italiques, sur un beau papier fin. Trois volumes relié en un petit in-4, Impression XVI e, reliure contemporaine en plein veau orné, estampé en à froid sur les plats supérieurs et inférieurs à motifs de losanges, contenus dans un compartiment rectangulaire, formés de fers à motifs végétaux (palmes). Le fleuron central et les fleurons d’angles sont argentés. Dos à cinq nerfs orné de fleurons dans les caissons, fleur de lys décorative en queue, coiffe supérieure absente, ranches rougies. Très belle réunion de textes du XVIe siècle, dans une belle reliure contemporaine.Le livre débute par une impression de Josse Bade (1461-1535) à Paris en , dont il porte la marque d’imprimeur représentant l’intérieur de son atelier avec deux ouvriers s’affairent sur une presse à percussion. ¬¬Imprimeur et libraire d’origine flamande, établit à Lyon et à Paris où il s’associe temporairement à Robert Estienne. Professeur en belles lettres dans les années 1490 à Lyon, il travaille comme correcteur et conseillé littéraire auprès des éditeurs lyonnais. A Paris, il entame une carrière d’érudit et ouvre en 1503 sa propre imprimerie rue des Carmes puis rue Saint Jacques, où, durant 33 ans il publiera plus de 800 titre, ce qui pour l’époque est considérable. Il édite le Stultifera Navis (La nef des fous), Erasme, Guillaume Budé, Champier, et a écrit un commentaire de Virgile ainsi qu’une Nef des femmes vers 1500.Les marques d’imprimeurs, laissées au libre choix des libraires deviennent obligatoires en France en 1545 afin d’éviter les contrefaçons. La plus part sont de type allégoriques ou énigmatiques, mais Josse Bade a choisis de présenter l’intérieur de son officine : on y voit trois compagnons au travail, le compositeur compose sa casse, en se reportant au manuscrit, le second actionne la presse, tandis que le troisième prépare l’encrage et le papier.

BALZAC (Honoré de)

Scènes de la vie de la campagne ; Les paysans ; Illustrations et eaux-fortes de Georges Jeanniot.

Paris, Société du Livre Moderne, 1911, In 4 plein maroquin vert à longs grains mosaïqué sur les plats et le dos de bandes de maroquin ivoire et vert, soutenues par des filets d’or, dos à cinq nerfs daté en queue paris 1911, doublure de bandes de maroquin vert et ivoire en encadrement d’une garde de soie moirée vert bouteille, doublé d’un papier à la cuve, doré sur tranches. Emboîtage. Reliure signée Joly Fils.

Édition strictement tirée à 150 exemplaires, un des 14 exemplaires mis dans le commerce, exemplaire n°132 imprimé sur papier à la forme spécialement fabriqué pour l’ouvrage. Exemplaire de choix dans lequel on a rajouté 2 eaux fortes, 2 photogravures, 1 portrait charge de Balzac tiré du Charivari, couverture et dos gravé conservés. Élégante et irréprochable reliure de Joly fils de ce livre à tirage restreint sorti des presses de Firmin Didot.

Catulle, Tibulle, Properce

Catullus, Tibullus, Propertius

Paris, 1529, In-12, plein veau havane, dos orné de fleurons, triple filet en encadrement des plats, tranches dorées.

Exemplaire aux armes (en partie frottées). Ex-libris. Frontispice gravé et vignettes.

Delille (Jacques )

Les Jardins ou l'Art d'embellir les paysages, poème en quatre chants

A Paris, chez Levrault, Freres, Libraires. De l'Imprimerie de P. Didot l'Ainé. An IX , 1801. -, (2bl), 2p de titre, 1 feuillet, XXXVp (préface), 216p comprenant 4 gravures hors-texte, (1bl) - HRL - in-12. Exemplaire en maroquin citron, dos plat orné à motifs de lyre et de fers spéciaux, pièce de titre en maroquin noir, filet d'or en encadrement des plats, tranches dorées. -

Très bel exemplaire en plein maroquin citron.

GOLTZIUS (Hubert)

Les Images presque de tous les empereurs depuis C. Julius Caesar jusques à Charles V et Ferdinandus son frère, pourtraites au vif, prinses des médailles anciennes.

Par Hubert Goltz de Wirtzburg, paintre, Anvers 1561Au colophon : Anvers, Hubert Goltz, de l’Imprimerie de Gilles Coppenius de Diest,1559 In folio, veau brun estampé à froid sur ais de bois, jeux de filets et de roulettes en encadrement dessinant un rectangle central, armoiries dorées au centre du premier plat de Antoine de Roore abbé de l’Abbaye Saint Frappé, médaillon sur le second plat (armes de l’abbaye), traces de fermoirs, dos à nerfs. Reliure de l’époque.Complet (le feuillet final Gg4 blanc a été remplacé par le portrait de l’abbé de Antoine de Roore). Quelques rousseurs et mouillures en début et fin de volume Galerie de ver restaurée aux 8 derniers feuillets ; trous de vers sur l’ensemble du volume. Reliure frottée, quelques restaurations.

Première édition en français de cette spectaculaire publication, due au pinceau et au burin de Hubert Goltzius (1526-1583) qui à cette occasion inventa un procédé permettant de rendre en sépia une galerie de portraits des empereurs romains depuis Jules César jusqu’à Charles Quint. L’ouvrage s’ouvre sur un superbe cartouche renaissance en couleurs, chaque portrait pleine page imprimé sur le recto de chaque feuillet est surmonté d’une devise en caractères romains et d’une légende lapidaire sur le destin du personnage dépeint. Au verso de l’estampe se trouve une biographie de l’empereur. Un livre innovant dans son propos liminaire Goltzius explique le propos de son ouvrage : Donner vie aux « Princes, gouverneurs et empereurs » de l’empire Romain d’après les seuls documents dignes de foi – Les monnaies et médailles – préférant lorsque celles ci sont absentes, laisser un blanc plutôt que de combler comme il est de coutume la lacune par un portrait imaginaire. Pour ce faire Goltzius a inventé ce procédé nouveau afin de donner à chaque visage le plus de vie possible. Remarquable exemplaire aux armes d’Antoine de Roore, Abbe de l’Abbaye Saint Frappé sur le plat supérieur de son écu à trois fleurs de rose surmontées de ses attributs d’évêque et sur le plat inférieur des armes de l’Abbaye : Saint-Martin à cheval partageant son manteau.

HORACE, JANIN (Jules).

Les Oeuvres d' Horace. Traduction nouvelle par M. Jules Janin suivit de Illustrations Photographiques pour HORACE, Traduction de Jules Janin

Edité par Paris, Hachette, suivit de Paris, L Curmer, 3bl.-2 ff.(fx-titre et titre)- 1 ff.(gravure de Colin)-XXIIIpp.- 1 ff (Gravure Dédicace) - 18ff --379-(1) - 23 ff (Illustrations Photographiques pour Horace) - 1 f.(index). In-12, Fin maroquin rouge, plats ornés d'un motif en or de filets en entrelacs, dos à cinq faux nerfs orné de files d'encadrement, large dentelle intérieure, tranches dorées, reliure de l' époque en bon état. 23 tirages photographiques originaux en illustration. Portait photographié de Janin, en frontispice (médaillon). Edition de 1860 remaniée et enrichie de la suite d' ill. photographiques publiée par Curme, Deux gravures cuivres, culs de lampes, majuscules et vignettes in texte. Défauts insignifiants.Étonnante édition d'Horace illustré de photographies collées, bien complet de la table des illustrations photographiques publié par Curmer en 1861; Bel exemplaire de cette curiosités bibliophilique.

Johannes Angelius Werdenhagen

De rebus publicis hanseaticis tractatus generalis

Lugduni Batavorum [Leiden]Ex officina Ioannis Maire, 1630 1bl, portrait, titre gravé, faux titre, (31ff dédicace et préface), 982pp, (3ff bl)Plein vélin à recouvrements super-libros frappés à l’or sur le premier plat « IDD 1638 » dos plat, titre à l’encre, tranches bleuies, reliure d’époque. Édition originale

Johann Angelius Werdenhagen (1581-1652) philosophe, politologue et diplomate allemand. Son histoire des villes hanseatiques est son ouvrage majeur, objet de violentes critiques car suspecté de sympathie pour Jakob Böhme.Bel exemplaire en reliure contemporaine daté de cette publication qui s’ajoute à la collection des publications Elzéviriennes.

[Laetitia BONAPARTE] LE SAGE

Oeuvres de Le Sage, composée de Le Théâtre de la foire ou L'Opéra comique (3 volumes), et du Théâtre français (1 volume)

A Amsterdam, & se trouve à Paris, Rue et Hôtel Serpente, 1783, 4 volumes in-8, en plein-veau marbré, dos à 5 nerfs orné de fleurons, pièce de titre et de tomaison de maroquin rouge, filet doré en encadrement des plats, frappés aux armes de Anne-Léon II de Montmorency (Olivier planche 810 fer 1) illustrés de 8 gravures.Ex-libris manuscrit Laetitia Bonaparte répété sur chacun des volumes ; ex-libris Robert de Billy.Mouillures et quelques défauts.

Intéressante provenance pour cet exemplaire des oeuvres de Le Sage, aux armes du Duc de Montmorency, émigré sous la Révolution à Munster, dont la bibliothèque fut dispersée. L'exemplaire passa dans la bibliothèque de Laetitia Bonaparte, puis dans celle de Robert de Billy (1869-1953), ambassadeur français et ami de Marcel Proust.Trois provenances prestigieuses et rares qui rendent cet exemplaire remarquable.

Longus

Les Amours pastorales de Daphnis et Chloé

[Paris, Coustelier] , 1731, (7) ff, 159 pp., XX (notes) In-12, plein maroquin rouge, filet à froid, fleur de lys aux angles, dos orné de même, pièce de titre de maroquin, roulette intérieure, tranches dorées (reliure d'époque)

Edition illustrée d'un frontispice et 8 figures par Scotin, d'un fleuron et 4 vignettes non signés. Le frontispice et les 8 figures de Scotin ont été remplacés dans cet exemplaire par les figures dites du Régent, comprenant un frontispice par Coypel (portant la date 1718), 28 superbes figures dont 13 doubles, gravés par Benoît Audran d'après les dessins du Régent Philippe d'Orléans, et la figure aux Petits pieds, gravée en 1728 et attribuée au comte de Caylus. La suite du Régent avait été gravée pour illustrer l'édition de 1718. Ex-libris moderne : S.F Charrot. Manquent 2 planches de la suite. Plaisant exemplaire en maroquin du temps, "truffé" d'illustrations, de ce roman leste comprenant la figure presque toujours manquante dite "des petits pieds". Quelques rousseurs. Reliure frottée, une coiffe arrachée.

M. Val. Martialis

Epigrammaton libri XIIII

Lyon, Apud Ioannem Frellonium 1559. (Symphorianus Barbierus pour Jean Frellon), 335pp Petit in 8, reliure en plein veau d’époque avec d’importantes traces d’usure, et frappé à l’or d’un cheval ailé sur les plats supérieurs et inférieurs. Doré sur tanche, imprimé en italique.

Édition rare distribuée par le libraire Jean Frellon portant sa belle et étrange marque : un crabe brandissant un papillon entre ses deux pinces – symbole de résurrection. L’exemplaire est revêtu d’une intéressante reliure lyonnaise frappée d’un pégase doré, malheureusement dans un état d’usure assez prononcé. Un livre vierge de toute restauration et particulièrement attirant.

Pierre de Wallon CAPPELLE, Lensaeo JOANNE, Cornelius LOOS

Declaratio caussarum (...) ; (suivit de) De unica religione studio catholicorum principum (...) ; (suivit de) Urbis et orbis defensio qua de abominabili crimine (…) ; (suivit de) Duellum fidei et rationis : si in evcharistiae Sacramento (...).

Coloniae (Cologne), Moguntiae (Mayence) 1579-1582, Pierre de Wallon Cappelle Declaratio caussarum, ob quas belgium gravissimis praemitur calamitatibus, cum demonstratione remedii adversus easdem efficacissimi auctore V. P. F. Petro a S. Audomaro,... Un volume in 12 en plein veau estampé à froid, orné d’un marli de personnages représentés de profil dans des médaillons en encadrement d’un motif de feuillages stylisés, traces de fermoirs, dos à quatre nerfs portant les titres des différents textes inscrits à la plume dans les caissons, tranches rougies, une déchirure longitudinale dans la partie supérieure du dos.

Exlibris manuscrit : Ex librorum thesorum xisti agricolae alias Berverhein spalatini. Actum spaltae a virginii partus. 1581Sixt agricola à publié en 1584 « Ingolstadt » le récit d’un spectaculaire cas de possession d’une femme nommée Appolonie qui sous l’emprise du diable se nourrissait de boue et se désaltérait dans une marre en prétendant se repaître des meilleurs mets. Une provenance surprenante lorsque l’on constate de ce recueil qu’il contient deux textes de Cornelius de Loos qui fut le premier ecclésiastique à dénoncer officiellement la chasse aux sorcières. Cornelius de Loos (1546 – 1595) professeur de théologie, premier clerc catholique à dénoncer le procès du bûcher des sorcières c’est en 1585 que De Loos put assister à trêves à plusieurs procès en sorcellerie, en 1592, il décida de publier un placet « De vera et faussia magia » (de la vrai et fausse magie) dans lequel il dénonçait la sauvagerie et l’iniquité de ces pratiques. Arrêté avant même la publication de son ouvrage, il faut emprisonner et dut se rétracter publiquement. Particulièrement visé par le prédicateur Del Rio, il passât le reste de sa vie victime de ses persécutions. Il décéda en 1595 de la peste ce qui fit dire à Del Rio « que son plus vif regret était de n’avoir pas pu le faire brûler vif ». Le manuscrit de l’extraordinaire dénonciation de De Loos que l’on croyait définitivement perdu fut retrouvé et publiée au XIXe siècle. Il y dénonce avec vigueur la validation de superstitions absurdes et la nature des aveux obtenus sous la torture. À la lecture de ce texte, on s’aperçoit qu’à la fin du XVIe siècle certains esprits éclairés avaient parfaitement saisi la cruelle absurdité de la chasse aux sorcières.

PREVOST (Marcel)

Notre compagne

Paris, Alphonse Lemerre, Editeur, 1895 In 8 de 306pp, couverture et dos conservés, relié en plein maroquin bleu vert orné d’une composition florale mosaïquée de style art nouveau, tabac, mauve, vert dos à cinq nerfs, reliure doublée d’une...

Solerius (Anselmus)

Cemelienfis De Pileo, Caeterisque capitis tegminibus tam facris, quam profanis.Editio novissima aucta emendata & figuris aeneis exornata. Hieronumi Bossi de Toga Romana Commentarius. Accedit ex Philippo Rubenio iconismus ftatuae togatae

A Amsterdam, Sumptibus Andrea Frisii, 1672., Ex-libris armorié "Jacques Vieillard, (2bl), 1 gravure en frontispice, 5p ( titre et divers), 379p illustrées de gravures sur cuivre in-texte et hors texte et 4 gravures dépliantes, 20p ( Index), (1bl),... in-12, en plein vélin, dos plat, titre écrit à la plume. -

Une singulière histoire des coiffes originellement publiée en 1655 reliée avec un très curieux ouvrage sur les toges romaines. Bel exemplaire en vélin d'époque, illustré de GRAVURES PAR CORNELIUS GALLE, D'APRES LES DESSINS DE ROMAIN DE HOOGE.

VEYRIN (Émile)

L’embarquement pour Cythère

Comédie lyrique en quatre actes, en vers Librairie théâtrale, 1904, In 8 de XIV, 216, couverture et dos conservés ; en plein maroquin à longs grains vert mosaïqué à motifs de fleurs art nouveau, mosaïque de maroquin violet amande et tabac, dos à... Un des dix exemplaires sur Hollande n°5, non ébarbé. Exemplaire peint de 9 aquarelles originales de Lionel Péraux in et hors textes.