10 résultats

Album Photographique à l'italienne, courses croisières sur les cotes de Belgique

12 ff In-folio à l'italienne, cartonnage recouvert de tissu collé avec manque, orné d'une intéressante composition : deux personnages en silhouette, composés de différents tissus collés et assemblés dans un cercle de velours noir.Composé de photographies vers 1920, de différents formats sur papier beige, collés avec soin légendés et situés avec une belle typographie sur un papier épais gris. Photographies centrées sur le yaghting sur les cotes du nord, dans une ambiance "belle époque".

(...)

Amusante collection de photographies légères, circa 1920, portant pour certaines le label Film Art, ou des monogrammes C, PC, etc.

35 photographies originales sépia et noir et blanc en tirage d'époque, de 1900 à 1930.

Ces photographies de studio à l'éclairage travaillé, souvent prises en contre-plongée, jouent volontiers sur l'érotisme des regards, une mise en scène délicate autour du thème des amours ancillaires. Un bel ensemble représentatif du froufroutant érotisme d'avant-guerre.

Daguerréotype (circa 1845)

Daguerréotype demi-plaque, à vue 14 x 11 cm, dans un bel encadrement d'origine, verre d'origine ; rehaussé en couleur.Représentant un père et sa fille, une mention manuscrite au dos nous donne l'identité des personnes représentées : "Monsieur Louis Vérité et Mlle Louise Vérité mariée à M. Jules Jouet". Un daguerréotype surprenant de vie, centré sur le visage de cette petite fille au regard sombre, presque inquiétant, qui donne à l'image comme une touche surnaturelle.

(...)

La Galerie Contemporaine, littéraire, artistique.

Ludovic Baschet, 1876-1877-1878., 5 volumes de La Galerie Contemporaine, littéraire, artistique reliée en demi-chagrin rouge orné de fleurons; légère différence de fers pour le tome 5. Quelques rousseurs éparses sans gravité, reliure en bon état.

Un important ensemble de cette célèbre revue, publiée de 1876 à 1878, illustrée de photographies collées hors-texte d'après le procédé photo-glyptique.La Galerie Contemporaine proposa une série de portraits pris sur le vif, faisant appel aux plus grands photographes de l'époque, dont Carjat et Nadar.Les éditeurs voulaient ainsi offrir au public un panorama instantané des célébrités contemporaines.Chaque volume comporte en outre une section consacrée aux Beaux-Arts, illustrée de reproduction de tableaux et sculptures, ainsi qu'un portrait du peintre ; Manet, Courbet, Gustave Doré, Delacroix y côtoient les personnalités de second plan, qui à l'époque composaient le Parnasse contemporain.Les textes accompagnant les grands portraits sont pour la plupart rédigés par leurs proches.Le très beau texte de Théodore De Banville accompagnant le portrait de Charles Baudelaire par Carjat en est un bel exemple.Les portraits pleine page contenus dans cet exemplaire sont les suivants :Augier, baron Taylor, Barrière T., Baudelaire Ch., Bernard Claude, Blanc L., Bouffé, Bracquemond F., Broz G., Claretie, Coppée, Daudet, David F., De Banville, De Broglie, De Girardin E., De Goncourt, De Lesseps, Denfert-Rochereau, Duc d’Aumale, Duc Decazes, Dumas fils, Dumas père, Erckmann-Chatrian, Fabre F., Feuillet O., Figuier L., Gambetta, Garnier C., George Sand, Gondinet, Gounod, Grevin, Grévy J., Halévy, Hugo V., Janin, Karr A., Lamber Juliette, Legouvé E., Lemaitre F., Littré, Mac-Mahon, Martin Henri, Michelet, Monnier H., Nelaton, Pape-Carpentier, Paul de Kock, Pereire Isaac, Pie IX, Planté F., Raspail, Renan, Ricord, Rossini, Sainte-Beuve, Sarcey F., Simon Jules, Thiers, Thomas A., Velpeau, Verdi, Viollet-Le-Duc, Zola.

Présentoir de photographie XIXe siècle.

(Photographie) Présentoir de photographie XIXe (circa 1860) (34x14cm) composé de 10 demi-ogives montées sur gonds, dos orné au petit fers, plats supérieur et inférieur de plein maroquin vert empire ornés aux petits fers en encadrement, intérieurs de soie violine conçus pour servir de supports à une photographie format carte de visite, et dans la partie inférieure une photographie grand format. Quelques défauts et usures, notamment au dos. Cet étrange présentoir de photographies servait peut-être de support chez un photographe.Très curieux objet construit sur le modèle des tablettes de cire de Louis IX (Saint Louis).

BISSON Louis-Auguste (1814-1876)

Daguerréotype

L.A. Bisson Fils, Rue St. Germain l'Auxerrais 65, Prés le Pont à Paris’. 1843 Daguerréotype dans son encadrement d’origine, sous passe partout rectangulaire monogrammé en à froid « L.A.B » dans un cartouche. Très beau daguerréotype représentant un homme accoudé, le visage tourné vers la gauche, les mèches de cheveux rabattues sur les tempes , une fleur à la boutonnière, empruntée au pot de fleur posé sur la table. L’expression volontaire du sujet est particulièrement bien servie par un tirage de grande qualité. Le décor peint en arrière plan ainsi que la table, les trois livres sur lesquels repose la main gauche du personnage, se retrouvent dans plusieurs portraits de Louis Auguste Bisson, réalisés entre 1842 et 1843.

Louis Auguste Bisson est l’un des pionniers du daguerréotype en France, formé probablement auprès de Daguerre lui même. Il ouvre très tôt son premier atelier sans doute dès l’année 1840 : L.A. Bisson Fils/ Rue St. Germain l'Auxerrais 65/ Prés le Pont à Paris’.Le portrait qu’il fait d’Honoré de Balzac a été réalisé en 1842, Bisson n’utilisait encore alors de fond peint décoré. Début 1843 un fond peint à motif de feuillages et d’une vasque fleurie apparaît à l’arrière de ses portraits. Dans ces œuvres on observe les trois mêmes livres disposés de la même manière sur une nappe à motifs floraux. Le Rijksmuseum possède un daguerréotype absolument semblable au notre, avec les deux mêmes livres posés en aplat, plus un troisième, portant au dos la date de 1843. Date confirmée par un portrait de petite fille passé en vente chez Sotheby’s avec la même disposition daté également de 1843. Un détail intéressant permet de déterminer plus précisément la réalisation de ce daguerréotype : il s’agit d’un pot de fleurs que l’on retrouve dans le portrait de Celina Mickiewicz (femme d’Adam Mickiewicz). Les fleurs des deux clichés nous permettent en effet de préciser que les deux prises de vues ont eu lieu à une quinzaine de jours maximum d’intervalle dans l’année 1843, sans doute au printemps période de floraison de ces fleurs . À partir de 1844 jusqu’à la fin de son activité L. A. Bisson utilise un décor peint d’une autre nature : une bibliothèque avec des moulures. Ce second décor apparaît par exemple dans le portrait de Frédéric Chopin et d’autres daguerréotypes réalisés de 1844 à 1849, date à laquelle L.A. Bisson abandonne la technique du daguerréotype pour se consacrer à la photographie. (voir les photographies en lien avec l'article)Les daguerréotype des premières années de Louis Auguste Bisson sont d’une grande rareté.

CLARY (Joachim)

Album photographique du Japon (c. 1900)

Album photographique in-folio à l’italienne, 21 x 26 cm. Contenant 186 photos de format 8 x 6 cm, montées sur onglet par ensemble de 4, recto-verso sur carton fort. Reliure de l'époque, demi-basane noire frottée à coins. Un passionnant et superbe album composé à la fin du XIXe siècle, témoignant d’un voyage touristique en Birmanie (72 photos), puis au Japon (114 photos). Par un parti-pris tout à fait moderne, le photographe dans cet album s’est attaché à rendre compte de la vie quotidienne : combats de sumos en plein air, pilonnage des céréales, rues commerçantes, paysans sur les flancs du Mont Fuji, jeunes femmes en kimono, pousse-pousse, pagodes et jardins, couchers de soleil, étendards et banderole, scènes de pêche en bord de grève, cimetière shintoïste, jonques, ponts suspendus, etc.Bien que de format modeste et de tirage visiblement amateur, il se dégage de cet ensemble une ambiance envoûtante et mystérieuse. Cet album est l’œuvre de Joachim Clary (1875-1918) (mention manuscrite, signature autographe sur le premier contre-plat), japoniste de la première génération, ami intime de Marcel Proust, Lucien Daudet, Robert de Montesquiou, inspirateur supposé de Marcel Proust pour la partie japonisante de La Recherche du Temps Perdu. Il vivait lui-même en compagnie d’un valet japonais, ramené d’un voyage à Kyoto où ce dernier travaillait comme garçon d’hôtel. Il est l’auteur de L’île du soleil couchant, paru chez Arthème Fayard en 1912, roman sur le Japon cité par Marcel Proust dans une de ses lettres de novembre 1912. Un important album s’inscrivant dans la mouvance japoniste de la fin du XIXe siècle. Le japonisme en France eut de nombreux adeptes : des impressionnistes à Toulouse-Lautrec, des frères Goncourt à Marcel Proust. Mais très rares sont les témoignages de première main qui nous sont parvenus du Japon lui-même. Cet album en est la parfaite illustration. Radicalement différent dans sa conception des classiques albums de souvenirs rapportés par des officiers en escale, il exprime la fascination qu’exerçait Cypango sur les jeunes créateurs de la fin du siècle.

GUÉDY (Pierre)

Amoureuse Trinité. Roman Orné de Cent illustrations obtenues par la Photographies d’après nature dont 10 planches hors texte.

Librairie NILSSON, Per Lamm, Paris _ Collection « Excelsion » 1897, VIII, 256pp, couverture conservée, prospectus en début de volume. In 8 en demi maroquin bleu nuit, dos à cinq nerfs orné, tranche de tête dorée, impression sur papier glacé ; couverture et dos conservé.

Très amusant roman érotique illustré par la photographie, le prospectus qui est joint à cet exemplaire, il s’agit là de la première tentative d’un roman intégralement illustré par la photographie ! « l’artiste photographe et les différents modèles s’inspirant uniquement de l’œuvre sont arrivés avec le concours de l’auteur à rendre d’une façon saisissante –les plus belles scènes de ce drame d’amour et de volupté-.

[HEYLLI (Georges d'), BUGUET (Henry)] ; Nadar, Gaston et Mathieu, Reutlinger

Foyers et coulisses. Histoire anecdotique de tous les théâtres de Paris

1873 Paris, Tresse, de 1873 à 1880, 16 vol. In-12 en demi-chagrin tabac, quelques défauts aux coiffes,les mors faibles sur certains volumes ce qui a provoqué le détachement de plats sur 4 volumes (renforts au papier japon). Il manque le second volume de "la comédie française".

Une rare publication illustrée par la photographie des actrices parisiennes, regroupées par théâtres. Chaque volume a sa couverture conservée et est illustré de deux photographies collées hors texte. La revue est illustré par un collectif de photographes : Nadar, Gaston et Mathieu, ReutlingerObjet de tous les fantasmes, les foyer et coulisses des théâtres parisiens furent longuement traité au XIXe siècle, tant en peinture qu'en littérature. En apportant une touche de mordernité par la photographie, les éditeurs de cette rare série se sont livrés à un veritable reportage sur plus 7ans couvrant ainsi la quasi totalité des théatres et Vaudevilles parisiens. Les théâtres concernés sont : Les Folies dramatiques (1 vol., 1873, Gaston et Mathieu), Les Bouffes-parisiennes (1 vol., 1873, Gaston et Mathieu), Vaudeville (1 vol., 1874, Reutlinger), Le Palais Royal (1 vol. 1874, Gaston et Mathieu), La comédie française (1 vol sur 2, 1874, Reutlinger) La Gaieté (2 vol., 1875, Gaston et Mathieu), La Porte Saint-Martin (1 vol., 1877, Reutlinger), L’Opéra (3 vol., 1875, Reutlinger), Le Gymnase (2 vol., 1875, Nadar), Ambigu Comique (1 vol., 1880, Nadar), Variétés (1 vol, 1873, Gaston et Mathieu), L’Odéon (1 vol., 1880, Nadar).

Van Der Elsken (Ed )

[PHOTOGRAPHIE] Jazz

1959 Amsterdam, De Bezige, 1959., 96 pp. In-8 carré, quelques usures

Nombreuses photographies d'Ed Van Der Elsken lors de concerts de Miles Davis, Lionel Hampton, Jay Jay Johnson, Louis Armstrong, Duke Ellington, Ella Fitzgerald, Chet Baker, Dave Brubeck, Lee Morgan, Benny Goodman, Dizzy Gillepsie, Sarah Vaughan, Count Basie, Coleman Hawkins. Edition originale (en néerlandais) de ce livre mythique sur la scène jazz des années cinquante.