7 résultats

Aristote

Aristotelis de moribus ad Nicomachum libri decem, nunc primum è graeco et latinius et fidelius. à D. Lambino expressi. Ejusdem D. Lambini in eosdem libros Annotationes

Paris, Jean Foucher, Grand in8. (8), 320 pages foliotées 159. Relié en plein vélin ancien.

Belle édition parisienne de la traduction du grec au latin par Denis Lambin. L'helléniste le plus réputé du XVI ème siècle. Une élégante impression parisienne, ornée de lettres majuscules gravées sur bois, sur vélin d'époque.

Lourdoueix

Folies du siècle, roman Philosophique

1818 Paris, chez Pillet, imprimeur-libraire, 1818, (3), 308 pp, (2). In-8 relié en demi basane vert bouteille, dos plat, orné de fleurons ; truffé d'une lettre autographe de l'auteur, frontispice dépliant.

Édition originale ornée de 7 gravures hors texte au trait de type caricatures anglaises fustigeant les folies révolutionnaires. A noter en frontispice la très curieuse estampe représentant la folie projetant sur un mur, à l'aide d'une lanterne magique, l'image d'une France tirée à hue à dia par un révolutionnaire et un royaliste.Lettre autographe truffée à en-tête du ministère de l'Intérieur "Je demande bien pardon à Monsieur Terenson de ne l'avoir pas plus tôt remercié des deux dits dithyrambes qu'il m'a envoyés et des dialogues très piquants qui s'y trouvaient".

MALEBRANCHE (Nicolas)

Entretiens sur la Métaphysique et sur la Religion.

A Rotterdam, chez Reinier Leers, 1688., (2bl), (3) titre et table, 604 pp., (2bl). In-12, pleine basane, dos à 5 nerfs orné de fleurons, pièce de titre en maroquin rouge, tranches mouchetées en rouge, reliure d'époque. Choc à la coiffe supérieure.

Édition originale distribuée en quatorze entretiens, que Malebranche augmentera en 1703 de deux dialogues nouveaux sur la mort. Dans ces entretiens, Malebranche reprend l’argumentaire de Descartes sur la distinction de l’âme et du corps, en l’augmentant d’une réflexion sur les idées, qui seules permettent de connaître le monde.

MONTAIGNE

Les essais de Michel, Seigneur de Montaigne. Nouvelle édition,

A Amsterdam, Aux depens de la compagnie 1781 Portrait-frontispice de l'auteur au premier tome. Trois volumes in 12 en plein veau raciné, dos plat orné, pièces de titre et de tomaison, tranches rougies. Une agréable édition dix-huitième, soigneusement établie, imprimée sur papier fin , enrichie d’un portrait de Michel de Montaigne en frontispice, de l’avertissement de l’auteur de l’édition de 1581, de l’Epistre de Mademoiselle de Gournet de l’édition de 1635, et de l’importante préface sur les essais de Michel de Montaigne « par sa fille d’alliance ». Cette édition a été enrichie en marges de remarques, éclaircissements et explications, afin d’éclairer les obscurités du texte. Plaisant exemplaire en veau d’époque.

Pascal (Blaise)

Les provinciales, ou lettres écrites par Louis de Montalte, à un provincial de ses amis, et aus RR.PP. Jésuites. Nouvelle édition.

Clermont en Auvergne, chez les frères Lefrancs, 1752., VIIIp, 448p suivi de 148p - HRL - In-12, en plein veau marbré, dos plat orné de fleurons, pièce de titre en maroquin rouge, tranches rougies

Agréable édition régionale des Lettres provinciales en reliure d'époque.

ROUSSEAU

Du contrat social, ou principes du droit politique par J-J Rousseau, citoyen de Genève, édition sans cartons à laquelle on a ajouté une lettre de l'auteur au seul ami qui lui reste dans le monde

Amsterdam, chez Marc Michel Rey, VIII, 283 p Broché, non ébarbé

Edition clandestine du contrat social broché tel que paru, condition rare. Cet ouvrage s'est imposée comme un des textes majeurs de la philosophie politique, en affirmant le principe de souveraineté du peuple appuyé sur les notions de liberté, d'égalité, et de volonté générale.

VOLTAIRE

La Bible enfin expliquée par plusieurs Aumôniers de S. M. L. R. D. P.

Londres, 1776, faux-titre, titre, 316 pp., (1bl) (faux-titre), 318 pp. In-8 en plein veau marbré d'époque, dos plat orné, double pièce de titre "Oeuvres de Voltaire" "La Bible".Mors supérieur faible, coiffe inférieure usagée.

Bengesco 1861,1, Catalogue général de la Bibliothèque Nationale, Tome 214-2, N°4344.Edition originale clandestine de ce commentaire sur l'ancien testament, formé de questionnements malicieux de Voltaire ; en démontrant par l'absurde les invraisemblances des récits bibliques, le philosophe signe là l'un de ses ouvrages les plus mordant et haïs par l'Eglise catholique.Une édition originale rare.