8 résultats

Liste de MM. Les électeurs du département de Paris.

De mil sept cent quatre-vingt-onze. Paris, Chez Prault D. S. M., 1791. Imprimeur de l’assemblée électorale 1791 In-8, demi-toile verte à la bradel, dos lisse, non rogné (signé Bonneau). Dos passé. Provenance : Ogden Codman, avec ex-librisFleuron révolutionnaire sur la page de titre « La nation, la loi et le roi » surmonté d’un bonnet frégien. Liste très détaillée des 48 sections et des 16 cantons du département de Paris donnant le nombre d’électeurs par sections, ex : Des Thuileries : 17 électeurs ; Section II : Les Champs Elysées : 9 électeurs. La liste nominale des électeurs est accompagnée de la qualité, l’âge et l’adresse précise de l’électeur.

PARIS A L'EAU FORTE

PARIS, R. Lesclide, éditeur, rue lafayette., Tome I: 298 pp Tome II: 270 pp Tome III : 270 pp Tome I: in 4 relié en demain maroquin rouge à coins, dos à cinq nerfs, illustré de nombreuse eaux fortes encollés sur papier chine, in et hors texte ; Avril à Juillet 1873 / Tome II: in 4 broché, dos cassé; illustré de nombreuse eaux fortes encollés sur papier chine, in et hors texte. Aout 1873 à Novembre 1873 / Tome III, in 4 broché, dos très fragile, illustré de nombreuse eaux fortes encollés sur papier chine, in et hors texte ; Décembre 1873 à Mars 1874 /Revue qui va a rebours de la tendance de la fin du 18 e siècle; et qui ose utiliser l'eau forte afin de réaliser une publication de luxe, sur papier de hollande, volontairement élitiste et scandaleuse.

Trois charmants volumes composée de chroniques, d'études, de promenades, de poésies et d'actualités parisiennes de l'époque, vivement illustrés.Cette intéressante série fut publiée par Richard Lesclide à partir d'avril 1873. Uniquement illustrée d'eaux fortes montées sur chine, elle fut tirée sur un beau papier à tirage restreint .L'ouvrage livre une vision intimiste et légèrement décalée de la capitale, car "Paris à l'eau forte" doit s'entendre aussi d'un point de vue métaphorique. Influencée par l'esthétique impressionniste , elle ouvre d'ailleurs ses pages à Manet et aux aquafortistes de la nouvelle école. Trois volumes in 4 sur papier de hollande

Plan et vue des abords de la Butte Montmartre à droite en sortant de la Barrierre de Clichi (sic). Concours du 15 Thermidor l’An II (2 août 1794).

1794, Lavis original contrecollé sur papier fort.42,5 x 45,5 cm.

Quelques jours après l’arrestation de Robespierre le 9 thermidor, la Convention déclare maintenir l’Ecole des Beaux-Arts. C’est dans ce contexte que s’organisent différents concours d’admission aux écoles d’architecture, de sculpture et de peinture. Ce très beau lavis, signé « Boullengen » et daté, nous donne une vue topographique de la Butte Montmartre (bâtiments, jardins, artères, etc.).Ce plan minutieusement réalisé à l’encre de Chine est disposé en trompe-l’œil sur une très agréable aquarelle représentant les contreforts et moulins de la Butte Montmartre, agrémentée de scènes animées.L’auteur s’est représenté lui-même au premier plan, assis sur un rocher en train de dessiner, accompagné de son chien.Les représentations de la Butte Montmartre au XVIIIe siècle sont extrêmement rares. Celle-ci, par la précision de ses détails et son aspect plastique, est particulièrement remarquable.

Ville de Paris Commission municipale du vieux Paris Années : 1898-1927 Procès-verbaux

Paris imprimerie municipale, 23 volumes reliés (1898-1923) , et 4 brochés (1924-1927), in4 en demi basane miel, dos à quatre nerfs orné, pièce de titre et de tomaison en maroquin rouge frappé d’or. Ex-libris René l’Esprit Manque l’année 1913 Les photos, certaine par Eugène Atget , accompagnées de très nombreux plans, communications et reproductions diverses font de cette rare publication , l’une des sources iconographiques les plus importantesde la fin du XIXe et du début du XXe.La publication traite de tous les grands bouleversements de la capitale : fouilles accompagnant le percement du métro, percements des grands axes, réduction des îlots insalubres, les éléments remarquables d’hôtels particuliers sont photographiés avant démolition.Il est question de recherches sur les vestiges de Lutèce, du Paris médiéval, mais aussi des inondations de 1910 (photographies et plans) , du Paris sous la guerre de 14-18 , de la création des espaces dévolus à l’art nouveau, des grandes expositions etc.

DUCRAY-DUMINIL (François- Guillaume)

Les Principaux Événemens de la Révolution de Paris, et notamment de la semaine mémorable, représentés par figures.

Paris, Maradan, aout 1789., (2) ff., 187 pp. et 12 figures hors texte, In-8 demi percaline bronze à coins. Édition originale, ornée en premier tirage d’une suite de 12 jolies figures d’après Binet, gravées par Berthet. Sans doute le plus important témoignage sur la prise de la Bastille, écrit dès le mois d’aout 1789, par Ducray-Duminil qui participa aux différents événements.Ducray-Duminil, acteur et auteur prolifique raconte heure par heure, le déroulé des événements qui secouèrent la capitale des premiers jours de juillet au jeudi 30 juillet date de rappel de Necker.L’auteur a ajouté un supplément auxprincipaux événements de la révolution de Paris « j’avais terminé monouvrage à l’arrivée de Monsieur Necker, mon manuscrit était clos, ils’imprimait, et le retardement forcé des graveurs me fit même penserqu’il ne parut trop tard aux yeux du public (…)» Ce retard permit àl’auteur d’inclure les événements d’octobre 1789, le départ de Louis XVIavec sa famille pour Paris.Illustré de douze gravures hors texte d’après Binet. Le texte mêle les anecdotes à la narration historique, rendant le récit extrêmement vivant. En fin d’ouvrage Ducray-Duminil énumère la liste alphabétique des«citoyens qui se sont le plus distingués à la prise de la Bastille», avec desnotices biographiques.

FOURNEL (Victor)

PARIS ET SES RUINES

Henri Charpentier éditeur, Grand in plano (485 x 320 mm) de (2), 24pp, VIII, 84pp, 20pl, 1 (tables) ; dans une demi basane rouge, bien complet de ses 20 lithographies, dont une douzaine rehaussées de couleurs, quelques mouillures. *En mai 1871, précédé d’un coup-d’œil sur Paris, de 1860 à 1870 et d’une introduction historique. Monuments, vues, scènes historiques, descriptions, histoire. Dessins et lithographies par MM. Sabatier, Philippe Benoist, Jules David, Eugène Ciceri, Bachelier, Félix Benoist, A. Adam, Jules Gaildrau. Troisième édition, Henri Charpentier, Paris, 1874. Une célèbre publication sur la destruction de Paris sous la Commune composé de sept grandes lithographies représentant le paris moderne «Buttes Chaumont, Église Saint Laurent, la nouvelle Église de la Trinité, le nouveau pavillon de Flore, le Nouvel Opéra de Paris, l’Exposition Universelle de 1867 et la grande salle des antiquités du musée du Louvre. Le reste des illustrations se composent de larges vues de nuit des incendies de la ville de Paris.

(Ouvrage collectif).

Paris, 1937.

1937 Paris, Imprimeries Daragnès Pour La Ville De Paris, 1937, In folio sous emboîtage rouge et bleu.

Tirage total à 500 exemplaires sur papier vélin des manufactures de Canson et Montgolfier (ex N° 206). Ouvrage collectif commandé par la ville de Paris aux plus importants écrivains, peintres et graveurs de la capitale, afin de célébrer la cité à l'occasion de l'exposition universelle de 1937. Les textes des auteurs et les gravures sont tous ici des créations originales. Valéry (Paul), Présence de Paris, gravures de Jean-Gabriel Daragnès et Pierre Dubreuil; Escholier (Raymond), Seine, berceau de Paris, gravures de Gernez et Jean Puy; Suarès (André), Paris vue de la cité, gravures de Henri Matisse et Vergé-Sarrat; Hautecoeur (Louis), Du Louvre aux tuileries, gravures de Albert Marquet et Léopold-Lévy; Daudet (Léon), Le quartier des Halles, gravures de A. Dunoyer de Segonzac et Pierre Falké; Gillouin (René), L'hôtel de ville, gravures de Antral et Clément Serveau; Brousson (Jean-Jacques), L'île saint Louis, gravures de R . Lotiron et G Ambroselli; Robiquet (Jean), Le Marais, gravures de G. Dureynoy et J. Le Tournier; Duhamel (Georges), La Montagne sainte Geneviève, gravures de Vlaminck et Kayser; Tharaud (Jérôme et Jean), Quartier latin, gravures de Othon Friez et Berthold Mahn; Champion (Pierre), Mon VIè arrondissement, gravures de André Derain et Constant Le Breton; Vaudoyer (Jean-Louis), Un jardin deux avenues, gravures de Van Dongen et J.Laboureur; Bauër (Gérard), Les Boulevards, gravures de Chas Laborde et Carlos Reymond; Giraudoux (Jean), Quai d'Orsay, gravures de Henri Lebasque et Jacques Boullaire; Morand (Paul), Le Champs de Mars, gravures de René Durey et André Lhote; D'Houville (Gérard), Mes Champs-Elysées, gravures de Raoul Dufy et Jean-Louis Boussingault; Bonnard (Abel), Jardins de Paris, gravures de Luc-Albert Moreau et Marie Laurencin; Bedel (Maurice), Faubourg Saint-Honoré, gravures de Pierre Bonnard et Jean Marchand; Cain (Julien), La Bibliothèque Nationale, gravures de Eugène Corneau et Maurice Berdon; Carco (Francis), Faubourg Montmartre, gravures de Edouard Vuillard et André Dignimont; Mac-Orlan (Pierre), Montmartre, gravures de Charles Camoin et D. Galanis; Hirsch (Charles-Henry), Belleville à vol d'Ame, gravures de Maurice Asselin et Maurice Savin; Romains (Jules), Belleville-Ménilmontant, gravures de Laure Bruni et Picart Le Doux; Cassou (Jean), Le Père-Lachaise, gravures de Edouard Goerg et Chériane; Colette, Bêtes, gravures de Gus Bofa et Guyot; Descaves (Lucien), De la Santé aux Gobelins, gravures de Jean Frelaut et Louis Neillot; Fargue (Léon-Paul), Montparnasse, gravures de Kisling et Louis Touchagues; Thérive (André), Petit-Montrouge, gravures de Gromaire et Roger Grillon; Dérème (Tristan), Songes de Passy, gravures de Edmond Céria et Roland Oudot; Claudel (Paul), Les églises de Paris, gravures de Georges Desvallières et Hermine David; Huisman (Georges), Les Musées, gravures de Gabriel Belot et Renefer

Sélis, ancien professeur d'Eloquence, Docteur agrégé en la faculté des Arts de l'Université de Paris, de l'Académie des sciences, Belles Lettres & Arts d'Amiens.

Satires de Perse, traduites en françois avec des remarques.

A Paris, Chez Antoine Fournier, 1776, 59, 245, 2 (privilège), 2 (bl). In-8, plein veau marbré, triple listel en encadrement des plats, dos plat orné de tulipes et fleurons, titre et faux-titre imprimés en rouge et noir, tranches dorées. Coiffe supérieure légèrement frottée.

Exemplaire imprimé sur beau papier vergé, texte en latin avec traduction en français en regard, Agréable exemplaire de cet ouvrage illustré de fleurons et culs de lampe qui servent admirablement la très belle typographie de l'imprimeur Fournier.