11 résultats

(...)

L'alcoran de Mahomet, raduit de l'arabe par André du Ryer, Sieur de la garde Malezair, nouvelle édition revue et corigée.

A Amsterdam chez Pierre Mortier, 1746, Tome I: faux titre, titre, 6ff, tables, 379pp ; Tome II : faux titre, titre, 379 pp Deux tomes In-8, plein veau marbré de l'époque, dos à cinq nerfs orné de fleurons et encadrements d'or, pièces de titres et de tomaisons en maroquin, tranches rouges. Bel exemplaire malgré quelques manques sur les coiffes du tome I. Initialement censurée par le Conseil de conscience, présidé par saint Vincent de Paul, elle fut publiée clandestinement durant l'année 1647. Du Ryer (1580-1660?) était agent diplomatique à Constantinople et consul de France à Alexandrie en Égypte. Louis XIII le charge d'une mission en Perse, pour reprendre les négociations avec le roi, afin d'obtenir l'accord de celui-ci concernant des échanges commerciaux entre la France et la Perse.Bel exemplaire de cette première édition complète, revue et corrigée du Coran.

Brown (Thomas)

La religion du Médecin, C'est-à-dire : Description necessaire par Thomas Brown, Médecin renommé à Norwich ; touchant son Opinion accordante avec le pur service Divin d'Angleterre

S.l., 1668, (1) ff bl, frontispice gravé, titre, (10), 360 pp, (2) ff bl. Petit in-12 en veau blond de l'époque, dos orné de fleurons, coiffe supérieure absente, tranches dorées. Quelques défauts : manques en coiffe supérieure, le dos a été verni.

Edition originale française. Cet ouvrage de Thomas Brown (1605-1682) avait déjà été publié en latin à Londres en 1642. Tour à tour sceptique et naïf, Sir Thomas Brown est avant tout un platonicien ; le monde selon lui n'est qu'une image, une ombre de la réalité. Cette considération l'amène à pratiquer une tolérance quasi-totale, et si par instant la religion lui apporte secours et apaisement, il recours à ses bienfaits, si par contre celle-ci ne peut répondre à ses angoisses ou ses questionnements, il en appelle alors à la raison. Son livre ressemble dans une certaine mesure à une flânerie philosophique. Utilisant volontiers les associations d'idées, il explore tous les possibles qui s'offrent à son esprit. C'est pourquoi Geoffrey Keynes, dans sa bibliographie de Sir Thomas Brown publiée en 1924, qualifie l'écriture ce dernier de propos universel. Cet ouvrage, mis à l'Index par Rome et condamné au feu, figure dans le Printing and the Mind of Man sous le numéro 131.Un livre interdit et détruit, de la plus insigne rareté, dont on serait bien en peine de trouver des exemplaires passés en vente dans les dix dernières années.

CAYLUS

Memoires de l'académie des colporteurs

S.l., 1748, VIII-319 pp. In-8 en demi chagrin brun, dos à 5 nerfs orné dans les caissons, tranches jaspées.1 frontispice et 8 planches gravés par Cochin et Gravelot.

Une fort intéressante production du facétieux Comte de Caylus, expert s'il en fut en écrits clandestins séditieux, badins ou pornographiques. C'est avec délice que l'auteur décrit ces milieux marginaux, nous donnant ainsi une occasion rare de pénétrer dans les arrière-boutiques et d'en visiter les seconds rayons.

CAYLUS (Comte de)

Le Bordel ou le Jean-Foutre puni. Comédie.

A Ancône, chez Jean Chouard, (1bl), 118pp. In-16, en plein veau marbré, dos à nerfs ornés, usagé.

Edition (très) clandestine de cette piécette du Comte de Caylus. Dans sa préface, l'auteur prétend hardiment avoir produit là un traité de morale à l'usage des jeunes gens (!), et poursuivant son propos, explique que dans un souci de naturel, il a voulu adapter le style de langage à chacun de ses personnages : « On sait qu'un domestique, qu'une fille livrée à une honteuse débauche, ne se piquent pas de pureté de langage et qu'on ne doit pas mettre dans la bouche des paroles aussi choisies, que dans celle des personnes qui ont reçu plus d'éducation »...Exemplaire modeste.

De Foe, (Daniel)

Histoire du Diable, traduite de l'anglois, contenant un détail des circonstances, où il s'est trouvé depuis son bannissement du Ciel, jusqu'à la création de l'Homme : avec quelques Réflexions sur les Erreurs de certains Auteurs, touchant la Raison & la Manière de sa chute;

A Amsterdam, aux dépens de la compagnie, 1729, 1729 6 feuillets (Préface et table), 264p, frontispice, 3 feuillets (titre et table), 302p 2 tomes en 1 volume. Le frontispice gravé, qui devrait se trouver en tête de volume a été déplacé en vis à vis de la page de titre du tome second. Il représente les victoires que le diable a remporté sur le genre humain. In-12, demi-reliure basane brune avec coins, tranches mouchetées, dos plat avec quelques manques, pièce de titre en maroquin rouge. Reliure anglaise d'époque, éclats et manques.

Tome Premier, Contenant un Détail des circonstances, où il s'est trouvé, depuis son bannissement du Ciel, jusqu'à la Création de l'Homme: Avec quelques réflexions sur les Erreurs de certains Auteurs, touchant la Raison & la Manière de sa Chute. Tome Second, Qui traite de la Conduite qu'il a tenue jusqu'à présent, & des moëns dont il se sert pour venir à bout de ses Desseins.Daniel de Foe, démontre dans cet ouvrage polémique, que le diable aux pieds fourchus n'existe pas, cependant il va reconnaître la puissance de l'empire du mal. Il est parfois puissant, parfois poussif, le diable de De Foe est bien présent dans les différentes phases de l'évolution humaine. Les croisades sont un excellant exemple du dévoiement de la parole divine et De Foe y voit la la preuve de son existence. On comprends que l'église catholique n'ait pas du tout apprécié ce point de vue : en conséquence le livre fut mis à l'index et condamné au feu par la Cour de Rome le 29 avril 1744, ce qui pour ce type d'ouvrage est un destin assez logique. Traduction de l'History of the Devil, de Daniel de Foe. Porte l'Ex libris de la Bibliothèque Baldigiani. Très rare

DOLET (Etienne).

PHRASES ET FORMULAE LINGUAE LATINAE ELEGANTIORES.

Strasbourg, Josias Rihel, (4),187,(1 bl),(4), 96 ff In-8 en plein velin rigide exceptionnelle reliure calligraphiée au nom de son propriétaire Paul Raffer 1594.Troisième édition strasbourgeoise non citée par Brunet, préfacée de Jean Sturm (1507-1589),fondateur de l’université de Strasbourg. La seconde partie, avec son propre titre intituléConnubium ad verbiorum est due à Hubert Sussanna. Plusieurs pages roussies dues à laqualité du papier utilisé, cernes épars, salissures sur les plats. (USTC 683991).

Etienne Dolet, imprimeur, humaniste et écrivain, fut condamné à avoir la langue arrachée et à être brulé vif au milieu de ses livres. L’exécution eut lieu le 15 aout 1546, Place Maubert, ayant fait amende honorable , il n’eut finalement pas la langue coupée. Cette même année 1546, quatre libraires furent brulés au même emplacement. Etienne Dolet défendait la langue française et en particulier la traduction en « langue vulgaire » de la Bible, ce qui fut un des des raisons de son supplice .Toute les éditions du XVIe siècle d’Etienne Dolet sont rares.

GAFFAREL (Jacques)

Curiositez inouyes, sur la sculpture talismanique des Persans, horoscope des Patriarches, et lecture des estoilles [...] suivit de sive De fine mundi A. R. Elcha Ben David ex hebraeo in latinum interprete Iacobo Gaffarello suivit de Note In R.

À Paris, Chez Hervé du Mesnil, (28), (22 tables), 644, (4),suivit de 39, suivit de 23 2 titres en un volume in-8, veau brun, dos à nerfs orné (reliure de l'époque). ÉDITION ORIGINALE. Quelques figures dans le texte et deux grandes planches repliées in fine "configuration des étoiles en character celeste". Quelques accidents à la reliure.

Édition originale de ce livre condamné dès sa parution par la Sorbonne, que Gaffarel dut rônier publiquement. Séduisant exemplaire complet de ses deux planches dépliantes, figurant la lecture kabbalistique des étoiles auxquel il a été joint à l'époque la rare traduction des A. R. Elcha Ben David ainsi que ses notes à la même date de 1629. Réunion rare des deux textes les plus importants de Gaffarel dans une reliure strictement contemporaine. J. Gaffarel 1600-1681. Docteur en théologie et le principal tenant de la kabbale chrétienne.L'auteur voit dans la kabbale l'explication du monde transmise par les textes avant et après l'arrivée du messie, Initié par Pique de Mirandole au quinzième siècle la Kabbale philosophique se donne pour principe de démontrer l'unité des religions monothéistes. Très violemment attaqué par les autorités de l'église, ce système philosophique est pourtant d'un réel succès en occident, plus particulièrement auprès de la cours d'Angleterre. Ses principaux représentants sont Pique de le Mirandole, Jean Rouchelin, Guillaume Postel, et Jacques Gaffarel.

(Grosley Pierre -Jean)

Les Iniquités découvertes ou Recueil des Pieces, curieuses & rares qui ont paru lors du procès de Damiens

A Londres, 1760., 192 pp. Petit in-8, plein veau marbré, dos plat orné de fleurons, pièce de titre, tranches rougies, (1) (table). Mors faibles, ex-libris manuscrit daté de 1885.

"Ce recueil contient cinq pièces : les trois premières sont du célèbre Pierre-Jean GROSLEY. On lit à la fin du volume que la grand'chambre condamna au feu, sur la fin de mars, ces trois écrits, comme contenant des faits calomnieux, faux dans leur substance, etc., et composés dans le dessein criminel d'altérer la juste confiance due à la magistrature." (Barbier, II, 922).

Helvetius

De l’homme de ses facultés intellectuelles et de son, éducation. Ouvrage posthume de M. Helvetius

A Amsterdam, 1774, Deux volumes in-12 vol.1 : XII 430 pp. vol. 2 : 2 ff, 312 pp.

Deux volumes in-12 vol.1 : XII 430 pp. vol. 2 : 2 ff, 312 pp. Reliure plein maroquin rouge, pièces de titre et de tomaison en maroquin rouge et maroquin vert, ornées de petits fers et fleurons, triple filet doré en encadrement des plats, tranches dorées, importantes mouillures affectant les 100 premiers feuillets du tome 2. Pièces de titre frottées.Exceptionnel exemplaire relié en plein maroquin du temps de cet ouvrage condamné au feu. Une condition rare pour ce type d’ouvrages ici malheureusement affecté de mouillures sur une partie du second volume.Édition clandestine de ce philosophe athée matérialiste. Comme pour tous ces types d'ouvrages, les exemplaires en maroquin sont très rares.

THEOPHILE DE VIAU

Oeuvres de Theophile, Divisées en trois Parties. Première partie, contenant l'immortalité de l'Ame, avec plusieurs pieces. La seconde, les Tragedies ; Et la troisiéme, les Pieces qu'il a faites pendant sa prison.

A Lyon, Chez Antoine Cellier fils, 1676, (3), 238 p., (4), 249 p. In-12, en pleine basane brune, dos plat orné de fleurons (reliure pastiche ancienne)Quelques ex libris anciens sur la plage de titre. Trou de vers marginal affectant les vingt premiers feuillets.

Edition lyonnaise XVIIe des oeuvres de Théophile de Viau, incluant dans la troisième partie "le recueil de toutes les pièces faites par Theophile pendant sa prison jusqu'à sa mort". Une des dernières éditions XVIIe des oeuvres complètes de Théophile de Viau tirées à petit nombre. Les écrits de Théophile, chef de file de la pensée libertine, se rencontrent difficilement. Il est vrai que la suspicion d'hérésie plane en permanence sur ses oeuvres. Placé au Panthéon des poètes par Théophile Gautier et Stéphane Mallarmé, Théophile de Viau a conservé jusqu'à ce jour une place à part dans la littérature clandestine du XVIIe siècle.

VOLTAIRE

La Bible enfin expliquée par plusieurs Aumôniers de S. M. L. R. D. P.

Londres, 1776, faux-titre, titre, 316 pp., (1bl) (faux-titre), 318 pp. In-8 en plein veau marbré d'époque, dos plat orné, double pièce de titre "Oeuvres de Voltaire" "La Bible".Mors supérieur faible, coiffe inférieure usagée.

Bengesco 1861,1, Catalogue général de la Bibliothèque Nationale, Tome 214-2, N°4344.Edition originale clandestine de ce commentaire sur l'ancien testament, formé de questionnements malicieux de Voltaire ; en démontrant par l'absurde les invraisemblances des récits bibliques, le philosophe signe là l'un de ses ouvrages les plus mordant et haïs par l'Eglise catholique.Une édition originale rare.