L’Oeil de Mercure - Bernard Le Borgne - Expert CNES - 9 rue Maître Albert 75 005 Paris - Tél : 01 43 54 48 77

Moncelet (Charles) – Les Créanciers oeuvre de vengeance avec une cruelle eau-forte d’Emile Benassit

Moncelet (Charles) – Les Créanciers oeuvre de vengeance avec une cruelle eau-forte d’Emile Benassit

300,00

Paris, A La Salle Des Pas-Perdus Et Chez René Pincebourde, 1870. 46 pp.

In-4 broché. Couverture défraîchie. Avec une eau-forte d’Emile Benassit en trois états : noir, sépia, sanguine. «  »Ce livre n’a pas été mis dans le commerce, il a été publié par souscription & tiré seulement à 225 exemplaires, numérotés à la presse » ». L’un des 25 exemplaires sur papier timbré à 1 fr. la feuille, avec timbre humide «  »timbre impérial » » (n°13). Envoi autographe de l’auteur. Rare.

Charles Moncelet fort d’une longue et pénible expérience de la vie de créancier décide de laisser à la postérité ce cri imprimé sur papier timbré à 1 franc la page, à l’adresse des générations à venir. L’ouvrage se divise en quatre parties : Avis de l’éditeur; La ballade du créancier ; Sonnet ; Une mauvaise paye ; Les nouveaux Djinns ; Autres tailleurs.

Extrait de « Les nouveaux Djinns »
« Ciel! La porte et la fenêtre
ont cédés sous leur effort,
Et le premier qui pénètre
Cherche en vain mon coffre fort.
avant que je la vérouille,
Dans l’armoire à glace ils fouillent (…) « 

Extrait de « Sonnet »
« Un tailleur me pressait pour un billet échu.
Je n’avais pas les fonds. Grande était ma torture !
Un long voile timbré planait sur la nature,
et dans l’opinion je me voyais déchu.

Vers mon seuil s’avançais l’huissier au pied fourchu.
(…) »
 » (…) Larves funèbres !
Laids pâtissiers !
Dans les ténèbres,
Mes créanciers
Me font comprendre
– Surcroit d’esclandres ! –
Qu’ils vont se rendre
Chez les huissiers.

Moi, bon nègre,
Pas vouloir
Qu’un homme maigre
Et tout noir
Expertise,
Verbalise,
Dévalise
Mon manoir. (…) « 

Avis

Il n’y pas encore d’avis.

Soyez le premier à laisser votre avis sur “Moncelet (Charles) – Les Créanciers oeuvre de vengeance avec une cruelle eau-forte d’Emile Benassit”

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *