L’Oeil de Mercure - Bernard Le Borgne - Expert CNES - 9 rue Maître Albert 75 005 Paris - Tél : 01 43 54 48 77

Livre d’heures – Le maitre des Prélats Bourguignons

Livre d’heures – Le maitre des Prélats Bourguignons

50000,00

Autun, 1480.

95 feuillets sur vélin.

In-4, pleine basane brune, reliure du XVIIe siècle, (22 x 15,5 cm).  Ecriture en lettres gothique, lettres dorées rubriquées en rouge ou bleu, initiales à l’or liquide sur fond rouge et bleues, ornés de fleurettes à l’or. Bouts de lignes aux gouaches et à l’or.

Description

Composition :
ff. 1 à 12 : calendrier
f. 13 à 18 : extraits des Evangiles
Heures de la Vierge ff 19 à 47 :
f 50 : Psaumes
ff 61 à 85 : Heures alternées de la croix et du saint esprit
f 86 : Psaumes pénitentiaux
f 90 : Litanies des Saints O’bsecro te
PEINTUIRES :
Grandes miniatures :
f. 13 : S. Jean dans l’île de Patmos
f. 62 : Crucifixion f. 66 : Epiphanie
f. 77 : Job sur son fumier
f. détaché : Déposition de la Croix Petites miniatures :
f. 22 : Visitation
f. 33 : Nativité
f. 37 verso : Annonce faite aux bergers
f. 39 verso : Adoration des rois mages
f. 43 : Présentation au temple
f. 47 : Fuite en Egypte
f. 82 verso : Job
f. 85 : Couronnement de la Vierge
f. 92 verso : Saint Laurent et son grill
f. 93 : Saint Antoine entouré de flammes et son cochon
f. 94 : Sainte Marie Madeleine sur un fond de rinceau d’or
f. 94 verso : Sainte Catherine et sa roue
f. 95 : Sainte Barbe et sa tour
Tous les feuillets comportent une bordure extérieure composée de rinceaux acanthes fleurs au naturel et un bestiaire d’animaux fantastiques à chaque fois différents.
Les marges étant chargées en leur centre d’un animal : oiseau de paradis, paon, perroquet, papillons et escargots, ou d’un grotesque, personnage ou chimère, rehaussés d’un fin treillis d’or.

Les peintures sont l’œuvre de deux artistes, le maitre d’atelier, il s’agit du maitre des prélats bourguignons, qui a réalisé Saint jean (f13), L’épiphanie (f66), Job sur son fumier (f77) et la vignette de job (f82). Le reste de illustrations, d’une main plus provinciale est de la main d’un artiste anonyme, faisant peut être parti des enlumineurs en charge des marges. Une association surprenante tant l’écart est important entre les deux styles, mais que l’on retrouve dans au moins une production du maitre des prélats bourguignons, ainsi nommé à cause d’une production presque exclusivement exécuté à la demande des notables bourguignons, soit dans les diocèses de Langres ou d’Autun, et plus rarement en région dijonnaise. Mme Nicole Renaud, proposât à l’occasion de l’exposition des manuscrits à peinture en France de 1994, le nom de Pierre Changenet, issu d’une famille dijonnaise de peintres entre 1478 et 1503. Une caractéristique singulière de ce peintre est la variété des collaborateurs, se chargeant des bordures florales de ses ouvrages, ce livre d’Heures en est une belle illustration. La peinture de l’épiphanie (f 66) est remarquable de qualité et peut se comparer aux meilleures productions de ce peintre énigmatique.
Ce livre d’Heures a subi plusieurs aléas, et est resté inachevé, comme l’indique une marge peinte, prête à recevoir son texte, mais laissée en l’état. Il a été par la suite complété par des feuillets de papier blanc, au moment de sa reliure au XVIIe siècle, , enfin , à une époque plus récente, a subi une mutilation : le feuillet de la piéta a été découpé , puis, replacé à son emplacement d’origine.
Provenance : Longue notice manuscrite sur les premières pages, « Heures de Margueritte de Haguiny, épouse de M. Dagobert de Millet, agent du Duc Charles quatre à Paris et maître des comptes de Bar. ». Ecriture du XVIIe siècle, daté 1679.

 

 

Avis

Il n’y pas encore d’avis.

Soyez le premier à laisser votre avis sur “Livre d’heures – Le maitre des Prélats Bourguignons”

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *