L’Oeil de Mercure - Bernard Le Borgne - Expert CNES - 9 rue Maître Albert 75 005 Paris - Tél : 01 43 54 48 77

Le Maire des Belges (Jean) Les illustrations de Gaule et singularitez de Troye contenant trois parties (…) avec les deux epistres de l’amant verd compozes par Jan Le Maire de Belges cume privilegio . – Le Traictée de la différence des scismes et des concilles, – L’epistre du Roy a Hector de Troye

Le Maire des Belges (Jean) Les illustrations de Gaule et singularitez de Troye contenant trois parties (…) avec les deux epistres de l’amant verd compozes par Jan Le Maire de Belges cume privilegio . – Le Traictée de la différence des scismes et des concilles, – L’epistre du Roy a Hector de Troye

3500,00

«  On les vend à paris la rue sainct Jaques : a lenseigne du lyon dargent au prés des maturins »

Paris, Jehan de Marnef et Pierre Viart, 1521.

5 parties en un volume in-4 (17×25 cm) de 8 ff.n.ch.+ LXXII ff.+ 2 ff.n.ch (prologue du premier livre et armes d’Anne de Bretagne) + 4 ff.n.ch. + 52 ff.+ 2 ff.n.ch.; 8 ff.n.ch.+ 57 ff.+ 1 ff.n.ch.; 38 ff.n.ch.; 30 ff.n.ch.

L’ouvrage se compose de 5 frontispices dont 4 semblables, de 4 gravures sur bois à pleine page pour la première partie, d’une gravure sur bois à pleine page pour la seconde, de deux gravures sur bois à pleine page pour la troisième, d’une gravure sur bois à pleine page pour la dernière partie. Les gravures sont reprises d’une partie à l’autre. Nombreuses lettrines gravées sur bois à fond criblés.

Les gravures sur bois ont été rehaussés à l’époque de manière assez frustre à l’exception du bois illustrant l’épistre du roy rector de Troy et aucune autres œuvres assez dignes des veoir.  

Le Maire des Belges (Jean) est né vers 1473 à Bavais et décède à Blois avant 1524, élève et parent de Jean Molinet il s’essayat à la littérature par l’art du panégyrique à la suite d’une carrière chaotique ponctuée par le décès successif de ses mécènes il trouve auprès de Marguerite d’Autriche, fille de l’empereur Maximilien un semblant de stabilité. Son poème « Epitres de l’amant vert » est un amusant conte rimé mettant en scène le perroquet défunt de la souveraine, mais c’est à la découverte de l’Italie qu’il doit ses plus belles pages. Poète de cours à l’immense érudition il met alors en scène l’histoire romaine et antique qu’il aboute à l’histoire de France.

Les illustrations de Gaule et singularitez de Troye qu’il prépare depuis 10 ans voit le jour en 1510, il s’agit d’une longue métaphore filée dans laquelle il tente à démontrer l’origine troyenne des nations occidentales.

EN 1511 pour soutenir la cause contre Jules II il rédige le traité de la différence des schismes et des conciles de l’église (il y prétend que le schismes sont toujours venus du coté des papes).

La faveur royale l’amena ainsi au château de Blois où il devint historiographe d’Anne de Bretagne.

Jean Le Maire des Belges est considéré comme l’un des précurseur de la renaissance : son interprétation libre de l’antiquité l’apparente clairement aux humanistes du XVIe siècle. En contact avec les commentateurs italiens qu’il fréquente lors de ses mariages à Rome il réintroduit dans le champ littéraire français les merveilles du monde antique.

Souvent grandiloquent son œuvre fut néanmoins grandement appréciée de son temps comme en témoigne les éloge de Clément Marot de Du Bellay, et de Ronsard.