L’Oeil de Mercure - Bernard Le Borgne - Expert CNES - 9 rue Maître Albert 75 005 Paris - Tél : 01 43 54 48 77

[Jeanne d’Arc – Art militaire] CARRÉ (J.B.L) – Panoplie ou réunion de tout ce qui a trait à la guerre depuis l’origine de la Nation française jusqu’à nos jours -1797

[Jeanne d’Arc – Art militaire] CARRÉ (J.B.L) – Panoplie ou réunion de tout ce qui a trait à la guerre depuis l’origine de la Nation française jusqu’à nos jours -1797

3500,00

CARRÉ (Jean-Baptiste-Louis) – Panoplie ou réunion de tout ce qui a trait à la guerre depuis l’origine de la Nation française jusqu’à nos jours.
Chaalons-SurMarne, Pinteville-Bouchard, et à Paris, chez Fuchs, 1797, 3e année de l’ère républicaine,
Deux volumes in-4 en plein veau marbré, triple filet d’encadrement sur les plats, dos à nerfs orné de fleurons, pièce de titre verte, quelques usures. Le tome II comprend 41 planches dépliantes, dont une planche supplémentaire “ la planche de l’arsenal de Sedan ” et une note manuscrite à ce sujet ; ainsi que la planche représentant le tournoi (qui manque souvent à l’ouvrage). Exemplaire unique, truffé de ce livre de référence sur l’art militaire. Le volume de texte, presque toujours manquant débute par un dictionnaire technique et se poursuit par une description thématique des différents types d’armes (massue, masse, marteau d’armes, maillotin, haches d’armes, fouets d’armes etc. ) puis d’un texte explicatif des planches formant l’atlas dans lequel l’auteur se livre à une description minutieuse des différents types d’armes offensives, des machines de guerre et engins (canons et obusier et instruments de siège modernes. Suivent les enseignes bannières panonceaux, la musique militaire, les boucliers et tout types d’armes défensives, casques, harnoies, armures ; enfin les monuments funèbres et descriptions des harnements et costumes guerrier. D’un intérêt historique majeur, l’ouvrage de Carré est aussi réputé pour l’étrangeté de ses gravures, mises en scène à la manière des ouvrages d’anatomie plastiques.

Ouvrage illustré de grandes et splendides gravures à l’aquatinte en tirage d’essais. Commencé en 1783, mais censuré car jugé trop critique à l’égard du pouvoir Royal, cet important travail documentaire ne fut publié qu’en 1795, sous la révolution, et une fois encore interdit et censuré, cette fois pour trop de complaisance à l’égard de l’ancien régime… On comprend ainsi la rareté des exemplaires complets en circulation. Exemplaire de l’auteur, portant sa signature autographe et un ex dono à son fils, il a été complété d’une gravure censurée, accompagnée d’un texte autographe. Un livre spectaculaire et majeur, on y voit entre autres la reproduction de l’armure Jeanne d’Arc et d’autres pièces incroyables, qui ont disparue de nos jours.