L’Oeil de Mercure - Bernard Le Borgne - Expert CNES - 9 rue Maître Albert 75 005 Paris - Tél : 01 43 54 48 77

DE LA PRIMAUDAYE (Pierre) Académie francoise (sic), En laquelle il est traicté de l’institution des moeurs, & de ce qui concerne le bien & heureusement vivre en tous Estats & conditions: Par les Preceptes de la doctrine, & les exemples de la vie des anciens sages,

DE LA PRIMAUDAYE (Pierre) Académie francoise (sic), En laquelle il est traicté de l’institution des moeurs, & de ce qui concerne le bien & heureusement vivre en tous Estats & conditions: Par les Preceptes de la doctrine, & les exemples de la vie des anciens sages,

450,00

(2bl), (12 ff.), 357 ff., (21ff), (3bl) 

In-8 en plein vélin à recouvrement de l’époque, dos plat, double filet en encadrement des plats, doré sur tranches, imprimé sur papier fin. Mouillure marginale sur le dernier cahier. 
Catégorie :

Description

Paris, Guillaume Chaudiere, 1588 

L’Académie Française, principale oeuvre de La Primaudaye, est considéré par Stuart Gillespie comme l’une des sources d’inspiration de William Shakespeare pour sa pièce Peines d’amours perdues. Ce protestant angevin attaché à la maison du Duc d’Anjou, s’approche dans la forme des Essais de Montaigne, bien qu’il s’en écarte sensiblement, étant plus pieux que sceptique. Son ouvrage n’en est pas moins révélateur de l’esprit humaniste de la fin du XVIe siècle français.
Un agréable exemplaire en vélin à recouvrement d’époque. 

Avis

Il n’y pas encore d’avis.

Soyez le premier à laisser votre avis sur “DE LA PRIMAUDAYE (Pierre) Académie francoise (sic), En laquelle il est traicté de l’institution des moeurs, & de ce qui concerne le bien & heureusement vivre en tous Estats & conditions: Par les Preceptes de la doctrine, & les exemples de la vie des anciens sages,”

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *