L’Oeil de Mercure - Bernard Le Borgne - Expert CNES - 9 rue Maître Albert 75 005 Paris - Tél : 01 43 54 48 77

Aubin – Cruels effets de la Vengeance du Cardinal de Richelieu, ou Histoire des Diables de Loudun ou de la Possession des Religieuses Ursulines, et de la condamnation et du supplice d’Urbin Grandier, curé de la même ville. A Amsterdam, Aux dépens d’Etienne Roger, chez qui l’on trouve un assortiment général de Musique, 1716

Aubin – Cruels effets de la Vengeance du Cardinal de Richelieu, ou Histoire des Diables de Loudun ou de la Possession des Religieuses Ursulines, et de la condamnation et du supplice d’Urbin Grandier, curé de la même ville. A Amsterdam, Aux dépens d’Etienne Roger, chez qui l’on trouve un assortiment général de Musique, 1716

450,00

Frontispice, page de titre (1) 378 pp (3)

In-12 en plein veau brun dos à cinq nerfs, pièce de titre, mors supérieur fendu dans sa partie basse, page de titre bicolore, taché d’encre.

La possession du couvent des Ursulines de Loudun est le 2è cas d’infection démoniaque relevé dans une communauté religieuse. La violence de ces manifestations provoqua la stupeur et la curiosité morbide de la classe dirigeante : cette fois-ci, le diable s’attaquait directement aux filles de la noblesse et à l’institution religieuse. Vinrent se mêler à cela des enjeux politiques opposant le pouvoir central aux prétentions d’indépendance de certaines cités. Ce mélange détonant aboutit à la destruction des fortifications de la ville, au supplice et mise à mort sur le bûcher d’Urbin Grandier. Le retentissement de la possession des Ursulines de Loudun eut des conséquences inattendues ; le pouvoir de l’inquisition venait en effet de frapper le cœur de la noblesse, en s’attaquant au pouvoir et à l’institution religieuse, elle se condamnait elle-même.

Avis

Il n’y pas encore d’avis.

Soyez le premier à laisser votre avis sur “Aubin – Cruels effets de la Vengeance du Cardinal de Richelieu, ou Histoire des Diables de Loudun ou de la Possession des Religieuses Ursulines, et de la condamnation et du supplice d’Urbin Grandier, curé de la même ville. A Amsterdam, Aux dépens d’Etienne Roger, chez qui l’on trouve un assortiment général de Musique, 1716”

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *