Référence :2973

Daguerréotype

BISSON Louis-Auguste (1814-1876)

L.A. Bisson Fils, Rue St. Germain l'Auxerrais 65, Prés le Pont à Paris’. 1843 Daguerréotype dans son encadrement d’origine, sous passe partout rectangulaire monogrammé en à froid « L.A.B » dans un cartouche. Très beau daguerréotype représentant un homme accoudé, le visage tourné vers la gauche, les mèches de cheveux rabattues sur les tempes , une fleur à la boutonnière, empruntée au pot de fleur posé sur la table. L’expression volontaire du sujet est particulièrement bien servie par un tirage de grande qualité. Le décor peint en arrière plan ainsi que la table, les trois livres sur lesquels repose la main gauche du personnage, se retrouvent dans plusieurs portraits de Louis Auguste Bisson, réalisés entre 1842 et 1843.

Louis Auguste Bisson est l’un des pionniers du daguerréotype en France, formé probablement auprès de Daguerre lui même. Il ouvre très tôt son premier atelier sans doute dès l’année 1840 : L.A. Bisson Fils/ Rue St. Germain l'Auxerrais 65/ Prés le Pont à Paris’.Le portrait qu’il fait d’Honoré de Balzac a été réalisé en 1842, Bisson n’utilisait encore alors de fond peint décoré. Début 1843 un fond peint à motif de feuillages et d’une vasque fleurie apparaît à l’arrière de ses portraits. Dans ces œuvres on observe les trois mêmes livres disposés de la même manière sur une nappe à motifs floraux. Le Rijksmuseum possède un daguerréotype absolument semblable au notre, avec les deux mêmes livres posés en aplat, plus un troisième, portant au dos la date de 1843. Date confirmée par un portrait de petite fille passé en vente chez Sotheby’s avec la même disposition daté également de 1843. Un détail intéressant permet de déterminer plus précisément la réalisation de ce daguerréotype : il s’agit d’un pot de fleurs que l’on retrouve dans le portrait de Celina Mickiewicz (femme d’Adam Mickiewicz). Les fleurs des deux clichés nous permettent en effet de préciser que les deux prises de vues ont eu lieu à une quinzaine de jours maximum d’intervalle dans l’année 1843, sans doute au printemps période de floraison de ces fleurs . À partir de 1844 jusqu’à la fin de son activité L. A. Bisson utilise un décor peint d’une autre nature : une bibliothèque avec des moulures. Ce second décor apparaît par exemple dans le portrait de Frédéric Chopin et d’autres daguerréotypes réalisés de 1844 à 1849, date à laquelle L.A. Bisson abandonne la technique du daguerréotype pour se consacrer à la photographie. (voir les photographies en lien avec l'article)Les daguerréotype des premières années de Louis Auguste Bisson sont d’une grande rareté.

3,500.00 €